top of page

Le Hatha yoga : ancrage & stabilité


La plupart des formes de yoga pratiquées aujourd’hui prennent racine dans le Hatha yoga.



Hatha yoga en sanskrit pourrait se traduire par "yoga de l’effort" ou "yoga de la force". Une signification plus ésotérique le définit comme l’union (yoga) des énergies du soleil Ha et de la lune Tha, du masculin et du féminin, du prana (énergie ascendante) et apana (énergie descendante).


En Hatha yoga, on favorise le maintien prolongé des postures plutôt que leur enchaînement dans des transitions dynamiques qui demandent une certaine agilité. Il est alors possible prendre davantage le temps d'observer et ressentir la façon dont on habite la posture, de trouver une forme de relatif confort dans l'inconfort et ce, grâce à la respiration. Une sentation d'ancrage et de stabilité peuvent alors émerger.


Si de nos jours le Hatha yoga est volontiers qualifié de "doux" par praticité dans la plupart des studios de yoga pour le différencier des pratiques dynamiques comme le Vinyasa, cela ne fait en réalité pas partie de ses qualités intrinsèques. C'est au contraire une pratique plutôt exigeante. Le fait de s'installer dans la posture pour plusieurs cycles de respiration demande et amène une grande force physique et mentale. Il est néanmoins vrai que le Hatha yoga peut s'adapter à chacun (une séance peut être plus ou moins douce selon comment elle est construite et en fonction du public auquel elle s'adresse) et que le rythme relativement lent auquel il est souvent pratiqué (en comparaison du Vinyasa yoga) le rend accessible à tous et idéal pour construire des bases solides.


Tout comme le Vinyasa qui en découle, ses bienfaits sont nombreux : renforcement, souplesse, canalisation de l'agitation mentale et émotionnelle... Il favorise l'équilibre énergétique et prépare à la méditation.


Image : Rishabhanatha seated in two stages of meditation, ca. 1680 (San Diego Museum)

Commentaires


bottom of page