La méditation : une invitation à vivre dans l'instant présent


De la théorie à la pratique, nos conseils




Qu'est-ce que la méditation ?


"La méditation est un mot, et les mots sont utilisés de manière différente par ceux qui les emploient...Chaque culture a produit une forme de pratique mentale pouvant être appelée méditation...Les techniques varient énormément...La méditation est expérimentale, elle n'est pas théorique. Dans la pratique de la méditation, vous devenez sensible à l'expérience véritable de la vie." (Méditer au quotidien, Bhante Henepola Gunaratana).





Bien plus qu'une simple technique de relaxation (bien qu'elle puisse induire cet état), et loin d'être une pratique mystérieuse permettant de se détourner de la réalité ou de faire abstraction de ses pensées et émotions, la méditation est au contraire une manière d'embrasser la réalité complètement. Elle est une pleine présence (ou encore pleine conscience) qui ne s'attache à rien et ne rejette rien.


Elle permet d'observer les choses avec distance et prendre conscience de leur impermanence. On devient alors capable de créer un peu plus d'espace entre ce qui survient et notre réaction. En découle une forme de détachement serein. Elle favorise également une prise de conscience de notre connexion avec tout ce qui est en diluant l'illusion que les choses sont séparées les unes des autres. L'outil précieux sur ce chemin est l'attention, une observation sans jugement, une écoute attentive, directe et immédiate, sans l'intermédiaire de la pensée.


La méditation a de nos jours largement dépassé le cadre spirituel pour intégrer la sphère laïque et nous accompagner au quotidien. "Technique" et "solution aux maux du siècle" pour certains, "façon d'être", "état" ou encore "processus de transformation" pour d'autres, simple et difficile à la fois, elle est en tout cas une invitation à vivre dans l'instant présent et surtout, une expérience à faire par soi-même, au delà des mots.



Nos conseils pour bien démarrer

La question que l’on se pose souvent : comment s’y prendre pour débuter ? Voici nos 8 conseils pratiques :


1 - Laissez vos attentes et idées préconçues de côté, restez ouvert sans attendre quoi que ce soit de la méditation. Cela permettra de limiter les frustrations et de vivre pleinement l’expérience.

2 - Fixez-vous une limite de temps en amont, à la fois pour débarrasser le mental de la mesure du temps et pour vous laisser la possibilité de cheminer progressivement. Il est tout à fait possible de commencer par 2 ou 5 minutes et faire évoluer cette durée à mesure que l’on pratique.

3 - Trouvez la posture qui vous convient : assis en tailleur sur un petit support (coussin), directement sur un tapis ou encore sur une chaise, la colonne vertébrale bien allongée, les mains posées sur le genoux. Cette posture doit être confortable et détendue tout en vous permettant de rester alerte et présent.

4 - Fermez les yeux, peut-être. S’il est aussi possible de méditer les yeux ouverts, il peut être plus aisé de commencer en les fermant. Cela permet d’être un peu moins happé par les sollicitations extérieures et d’amener plus facilement le regard à l’intérieur.

5 - Choisissez éventuellement un support pour la méditation. Encore une fois, aucune obligation ici. Néanmoins, il est possible de démarrer en portant une certaine attention prolongée à la respiration. S’il est bien un phénomène qui se passe perpétuellement dans le présent, c’est bien la respiration. Il s’agit donc d’un support qui, s’il n’est pas essentiel, est idéal pour développer une pleine attention. Il est possible de compter sa respiration de différentes manières, l’important n’étant pas la façon dont on compte ou d’user du mental activement pour le faire, mais d’en faire un simple outil pour développer une pleine présence. Il est également possible de commencer avec des supports audio pour les personnes qui souhaitent être guidées dans la pratique.

6 - Laissez les pensées, les sensations, et les émotions vous traverser. Si l’idée reçue selon laquelle la méditation consiste à ne penser à rien et faire le vide est largement répandue, il n’en est rien. Au contraire laissez ces pensées, sensations, émotions être, vous traverser, puis s’en aller.

7 - Cultivez dans la mesure du possible ces attitudes : une ouverture totale à ce qui est (sans volonté de filtrer ou trier ce qui est), une forme de détachement et de non jugement à l’égard de ce qui survient, et enfin une bonne dose de patience ! Il est tout à fait normal que l’esprit vagabonde, lorsque c’est le cas, ramenez simplement votre attention avec douceur et sans jugement dans le présent.

8 - Enfin, ne vous laissez pas submerger par la technique (ni même les conseils ci-dessus), lancez-vous dans l’expérience, renouvelez-là autant que possible et autorisez-vous différentes expérimentations. Les techniques de méditation sont plurielles et ne sauraient être réduites à ces quelques lignes.


Nos recommandations de lecture

Quel paradoxe que de recommander des lectures alors que la méditation est avant tout une expérience ! Si les rayons des librairies regorgent d’ouvrages à ce sujet, il n’est absolument pas nécessaire de les avoir dévorés pour s’y mettre. Néanmoins, voici deux lectures que nous vous partageons, en espérant qu’elles répondent à certaines de vos questions, vous inspirent et vous donnent tout simplement l’envie de vous plonger dans cette pratique :

  • Méditer jour après jour, Christophe André

  • Méditer au quotidien, Bhante Henepola Gunaratana


Nos méditations guidées

Découvrez notre première méditation guidée gratuite par ici. D’ autres suivront.



Pour aller plus en profondeur sur le sujet, nous vous recommandons vivement l’article La place de la méditation dans l’enseignement du Bouddha, sur l’excellent blog Citta Vritti.